Dents non conservables ?

Quand le traitement orthodontique crée des problèmes parodontaux

Dr. Scott H. Froum · United States
 · November 02, 2021

Il y a de nombreux avantages à conserver les dents naturelles. La bonne nouvelle est qu'à l'ère des bio matériaux et techniques chirurgicales de pointe, il est parfois possible de sauver les dents sans espoir. Que faut‑il pour sauver des dents qui ont été jugées condamnées ? 

Cette étude de cas relate les détails d'un traitement parodontal régénératif des dents 11 et 12 (système FDI) présentant une mobilité sévère et un abcès parodontal. La patiente était une femme de 27 ans sans antécédents médicaux contributifs, sans allergies connues et ne prenant aucun traitement. 

Quand les choses ne se passent pas comme prévu

La patiente avait débuté un traitement orthodontique avec un aligneur transparent 6 mois avant de venir à mon cabinet. Le traitement orthodontique visait à corriger une malocclusion du type classe II d’Angle avec écartement mo déré des incisives maxillaires, surplomb sévère et proalvéolie incisive maxillaire. En traitement depuis 6 mois, avec des changements hebdomadaires des aligneurs créés par ordinateur, un abcès au niveau de la 12 est apparu et la patiente a été orientée vers un endodontiste pour le drainage de la lésion. La 11 et la 12 ont été déclarées « sans espoir », avec des profondeurs de sondage localisées de 15  mm et une mobilité de classe  III (la 12 étant dépressible). La tomographie volumétrique à faisceau conique (CBCT) et la radiographie périapicale ont révélé une perte des tables vestibulaire et palatine. Néanmoins, les deux dents avaient encore un test de vitalité pulpaire positif. La patiente, souhaitant un deuxième avis, nous a été orientée. 

Traitements parodontaux et procédures régénératives

L'examen parodontal complet a confirmé les profondeurs de sondage et la mobilité de classe III. Nous avons expliqué les risques du traitement et le mauvais pronostic à la patiente, puis elle a signé le formulaire de consentement éclairé. 


Des attelles de contention parodontale Ribbond ont été mises en place sur les dents antérieures (13-23) et l'occlusion a été ajustée pour obtenir un léger contact. Un lambeau de pleine épaisseur a été élevé et le défaut a été détoxifié avec une association de laser CO2 à 9,3 microns et d'EDTA à 24 %. Après la détoxification, nous avons confirmé un défaut à une paroi avec une poche parodontale intraosseuse de 7 mm. Le défaut a été comblé avec  Geistlich  Bio-Oss® Collagen qui peut constituer un excellent échafaudage et qui est très utile dans cette indication1. Ensuite, nous avons recouvert le greffon osseux avec L-PRF™ pour une meilleure réponse angiogénique des tissus. 

 

Dents fonctionnelles et esthétiques après leur conservation

La patiente a été suivie pendant 12 mois, et a fait preuve d'assiduité pour ses rendez-vous de consultations et d'une bonne hygiène dentaire. Au suivi et à la réouverture à 1 an pour améliorer le problème d'espacement, il était clair que le défaut était totalement comblé avec de l'os nouveau, avec une adaptation étroite à la 11 et la 12. Une radiographie périapicale réalisée à ce moment-là confirme les résultats cliniques. Ce cas souligne l'importance de l'évaluation des matrices diagnostiques actuelles à l'ère des biomatériaux améliorés.

Avec un bon usage des biomatériaux ainsi que des protocoles de détoxification, une technique chirurgicale et une observance du patient améliorés, les dents au pronostic de mauvais à « sans espoir » peuvent être conservées. 2-4

References:

  1. Girlanda FF et al.: Clin Oral Investig 2019;23 (10), 3885-93. (étude clinique)
  2. Cortellini P, et al.: J Clin Periodontol 2020;47(6):768-776. (étude clinique)
  3. Bröseler F, et al.: J Clin Periodontol 2017;44:520-9. (étude clinique)
  4. Sculean A, et al.: riodontol 2000 2015;68(1):182-216. (étude clinique)

À propos de l’auteur

Dr. Scott H. Froum | United States

Periodontics & Implantology
Diplomate American Board of Periodontology