spinner
Geistlich Blog header image
Premier essai clinique randomisé prospectif

La préservation crestale peut-elle éviter l’élévation sinusienne ?

27.01.2020
share this article

La préservation crestale peut-elle réduire les modifications dimensionnelles verticales et éviter d’avoir recours à une élévation sinusienne ? Pour la première fois, cette question a été étudiée dans un essai clinique randomisé prospectif.

Verena Vermeulen | Switzerland

Un essai a été réalisé sur 40 patients pour lesquels une extraction dentaire était nécessaire et répartis en 2 groupes :

  • 1 groupe témoin de 20 patients, pour lesquels les alvéoles d'extraction ont cicatrisé spontanément.
  • 1 groupe test de 20 patients, pour lesquels les alvéoles d'extraction ont été comblées avec Geistlich Bio-Oss® Collagen et recouvertes par la membrane Geistlich Bio-Gide® .

A 6 mois, la hauteur osseuse résiduelle a été mesurée par radiographie. Les patients candidats à la pose implantaire (14 dans chaque groupe) ont reçu un implant de 8 mm lorsque cette hauteur osseuse était suffisante. 

Dans le cas contraire, un soulevé sinusien par voie crestale ou latérale a été effectué.

Voici ce que les auteurs ont découvert :

  • Chez 6 des 14 patients du groupe « Préservation crestale », la pose implantaire a pu être réalisée sans intervention additionnelle.
    (7 patients : élévation sinusienne par voie crestale, 1 patient : élévation sinusienne par voie latérale)
  • Chez tous les patients du groupe « Cicatrisation spontanée », une élévation du plancher sinusien a été nécessaire.
    (10 patients : élévation sinusienne par voie crestale , 4 patients : élévation sinusienne par voie latérale)
  • 0,14 mm de pneumatisation des sinus dans le groupe « Préservation crestale ».
  • 1,16 mm de pneumatisation des sinus dans le groupe « Cicatrisation spontanée ».

Les auteurs ont conclu que :

"La préservation de la crête alvéolaire au niveau du secteur maxillo-postérieur a maintenu la hauteur osseuse verticale plus efficacement et a permis d’avoir moins recours à des procédures d'élévation sinusienne à 6 mois par rapport à la cicatrisation spontanée. […]

Sur la base de ces résultats, la PCA serait stratégiquement recommandée aux cliniciens afin de diminuer le caractère invasif et la complexité du traitement implantaire dans la région postérieure maxillaire. "

Verena Vermeulen

Verena Vermeulen | Switzerland

Manager Medical Communications
Geistlich Pharma

Your Comment

 Yes, I have read the privacy policy and agree to it.