spinner
Geistlich Blog header image
Traitement prévisible des cas difficiles

Utilisation d’Yxoss CBR® dans la région antérieure

02.12.2019
share this article

Les inconvénients des blocs osseux pour les augmentations osseuses importantes sont considérables – résorption du greffon, morbidité du site de prélèvement, mauvaise intégration du greffon et vascularisation limitée. Yxoss CBR® offre une approche alternative à associer avec un matériau de greffe en granules.

Prof. Frank Liebaug | China

En raison du mauvais positionnement ou alignement des implants, l’implantation dans l’os résiduel non augmenté a souvent pour résultat des restaurations esthétiquement défavorables et problématiques1.

L’objectif d’une procédure de ROG est par conséquent la réussite de la régénération osseuse dans la zone du défaut associée à une fiabilité élevée et un faible taux de complications2. Au cours des dix dernières années, les chercheurs et les cliniciens se sont de plus en plus employés à réussir avec un traitement nécessitant le minimum d’interventions chirurgicales possibles, un faible taux de morbidité des patients et une courte période de cicatrisation.

Bien que la base biologique de la régénération osseuse soit constante, il existe plusieurs types de défauts – p. ex., morphologie du défaut, cicatrice et inflammation –, ce qui nécessite des approches thérapeutiques différentes. Nous savons aujourd’hui que des conditions du site osseux receveur idéales pour la régénération tolèrent des matériaux de régénération imparfaits. En revanche, des conditions du site osseux receveur moins idéales nécessitent des matériaux de régénération osseuse biologiquement parfaits.

Espace, temps et repos sont la clé

Les larges défauts tridimensionnels restent un défi quotidien dans le monde de la chirurgie implantaire. Les augmentations avec des blocs osseux classiques sont associées à une morbidité des patients. De plus, une revascularisation insuffisante et une résorption du bloc osseux au début de la cicatrisation, ou sur le long terme, peuvent nuire à la réussite du traitement3. Les alternatives aux blocs osseux incluent les membranes non résorbables renforcées avec une grille en titane.

Le nouveau support en titane Yxoss CBR® est une bonne solution pour les défauts osseux nécessitant un potentiel de régénération amélioré et un positionnement plus stable. Le but est d’assurer une régénération équivalente à celle obtenue avec les blocs d’os autologue mais avec une manipulation améliorée et une morbidité réduite.

Yxoss CBR® – Régénération osseuse personnalisée

Le support en titane Yxoss CBR®est personnalisé via une procédure de CFAO basée sur les dossiers de CBCT des patients.

L’un des avantages de cette configuration personnalisée est que les dimensions de l’os pour l’implantation peuvent être planifiées et obtenues. Les données du patient recueillies par CBCT sont envoyées à la société ReOss (Filderstadt, Allemagne) dans un fichier au format DICOM. ReOss envoie ensuite par courriel une proposition de planification ou de modèle de grille en titane que le clinicien peut accepter ou modifier.

ReOss crée ensuite une grille en titane extrêmement précise et adaptée au défaut osseux concerné. Il est également possible de concevoir des grilles avant l’extraction de la dent de manière à ce que l’augmentation osseuse avec Yxoss CBR® puisse être réalisée immédiatement après l’extraction de la dent, ce que nous faisons habituellement dans notre cabinet.

Le support en titane ne fonctionne pas comme une membrane ou une barrière mais simplement comme un panier ou une cage stable. Avant sa mise en place dans le défaut osseux, il est rempli avec un mélange de fragments d’os autologue, recueillis avec l’instrument SafeScraper®, et de substitut osseux en granules (Geistlich Bio-Oss®).

Ce mélange assure le volume et la capacité de régénération de la zone du défaut. Bien que le rapport idéal os autologue / substitut osseux soit 1:1, une bonne régénération osseuse a également été observée avec un rapport de 1:2 dans notre cabinet. La grille personnalisée n’ayant pas une fonction de barrière, l’utilisation d’une membrane de collagène entre la grille en titane et le lambeau mucopériosté est essentielle.

Pour les défauts supérieurs à deux dents, deux couches de membrane de collagène sont utilisées pour obtenir une fonction de barrière durable et protéger la zone du défaut contre la croissance des cellules des tissus mous.

Conseils cliniques

  • Fermeture primaire de la plaie sans tension : pour permettre une fermeture primaire de la plaie sans tension suite à une augmentation importante du volume, il est impératif de séparer le périoste de l’os sous-jacent. Le lambeau doit également être mobilisé en direction linguale ou palatine, dans la mesure où la grille en titane recouvre la crête alvéolaire dans les trois dimensions.
    La fermeture primaire de la plaie est obtenue avec des sutures à points en U et des sutures à points simples interrompus profondes.
  • Protection du tissu mou : En cas de déhiscences sur les berges de la plaie, il convient de les désépithélialiser aussi loin que possible et de les adapter avec de nouvelles sutures, ou au moins de les traiter avec un gel à base de chlorhexidine pendant une période prolongée. Pour prévenir des nécroses additionnelles dues à la pression, nous recommandons les bridges collés pour éviter d’avoir recours aux prothèses provisoires qui compriment les tissus mous.
  • Temps de cicatrisation suffisant : le délai de cicatrisation est d’environ six mois4. Pour les défauts majeurs, un délai de cicatrisation plus long – neuf à douze mois – pourrait être nécessaire pour obtenir une régénération totale.

Remarques pour conclure

La technique chirurgicale décrite ici permet une régénération osseuse prévisible chez les patients présentant des défauts osseux tridimensionnels de grande taille. Comparé aux blocs d’os autologue, le traitement est moins invasif et le temps de chirurgie plus court. Même dans un défaut osseux alvéolaire tridimensionnel complexe, l’association de fragments d’os et de substitut osseux permet d’obtenir un volume augmenté stable et, par conséquent, un résultat plus prévisible pour les patients.

Dans l’ensemble, les implants peuvent être mis en place idéalement pour la restauration prothétique (« pose d’implant reposant sur la prothèse »).

Prof. Frank Liebaug

Prof. Frank Liebaug | China

Shandong University, Jinan, China

Ellen Institute, Steinbach-Hallenberg, Germany

References
  1. Gehrke P, et al.: Implantologie 2008; 16: 131-39.
  2. Liebaug F, Wu N: Implantologie Journal 2010; 7: 34-37.
  3. Seiler M, et al.: Oralchirurgie Journal 2016 ; 1: 26-29.
  4. Liebaug F, Liebaug A: Teamwork 2016; 5: 2-8.

 

Clinical case pictures: Prof. Frank Liebaug 

Illustration Header: Quaint

Your Comment

 Yes, I have read the privacy policy and agree to it.