spinner
Geistlich Blog header image
Résumé de l’étude et de l’interview du 1er auteur, Dr Alecsandru Ionescu

Cicatrisation à ciel ouvert sans complications avec des membranes de collagène résorbables

Le taux de survie implantaire, en cas d’extraction implantation immédiate associée à une régénération en « cicatrisation ouverte », est de 100 % à 4 ans.1

Dans la technique de « cicatrisation ouverte », on recouvre une crête augmentée par une membrane de collagène résorbable que l’on laisse volontairement exposée pendant la phase de cicatrisation. L’objectif est d’éviter les lambeaux étendus et la morbidité liée à ceux-ci, et de maintenir l’architecture naturelle des tissus durs et mous autour de l’implant. 

Dans une étude rétrospective du Dr Alecsandru Ionescu (DDS, PhD, Roumanie), 42 implants tissue level (40 patients) ont été implantés immédiatement après l’extraction atraumatique de la dent. Le gap alvéolaire a été comblé avec un substitut osseux et la zone a été recouverte par une membrane de collagène résorbable ou de la fibrine PRGF (plasma riche en facteurs de croissance).

Biomatériaux utilisés dans l’étude :

  • Substitut osseux : Geistlich Bio-Oss® (n=31), Geistlich Bio-Oss® et PRGF (n=3) or Copios®(n=7), pas greffe (n=1)
  • Membrane : Geistlich Bio-Gide® (n=18), Histoacryl® (n=19), PRGF (n=3), pas de membrane (n=2)

Les patients ont été suivis pendant 4 ans. Le niveau d’os crestal autour des implants, l’inflammation, l’œdème, la douleur et la cicatrisation secondaire des tissus mous ont été évalués.

Ce que les auteurs ont constaté :

  • La technique de « cicatrisation ouverte » a permis le placement immédiat des implants tissue level avec une cicatrisation sans complications et la formation d’os.
  • Les CBCT objectivent des volumes osseux stables à 2 et 4 ans, avec une conservation de l’os à hauteur de 98.9 ± 0.7% et 98.1 ± 0.9% par rapport au niveau initial.
  • Il n’y avait pas de différence significative concernant la stabilité du niveau d’os crestal péri-implantaire entre les différents matériaux.
  • Au suivi de 4 ans, les taux de survie et de succès implantaire étaient respectivement de 100 % et 95,2 % (2 patients ont eu besoin d’une augmentation tissulaire lors du suivi à 6 mois).

 .

Implantation immédiate associée à un comblement du gap avec le substitut Geistlich Bio-Oss® recouvert par la membrane de collagène Geistlich Bio-Gide® stabilisée par une suture continue PTFE

 .

« Cicatrisation ouverte » à 4 jours, 1 semaine et 2 semaines après la chirurgie (de gauche à droite)

 .

Bonne santé des tissus et résultat esthétique à 1 an post-opératoire (à gauche) et CBCT à 1 an et 4 ans (à droite) montrant l’intégration et la stabilité de Geistlich Bio-Oss® en « cicatrisation ouverte »

Les auteurs concluent :

« L’extraction-implantation immédiate avec des implants tissue level, des substituts osseux appropriés et des membranes en « cicatrisation ouverte » permet une cicatrisation sans complications, des résultats esthétiques prévisibles et des « traumatismes » chirurgicaux inférieurs aux méthodes conventionnelles (avec lambeau). [...] Les procédures de traitement sont réduites avec moins de rendez-vous, un temps global de traitement réduit, et une architecture tridimensionnelle tissulaire préservée, y compris la possibilité de régénérer la lame osseuse vestibulaire si elle est absente. »

Interview with Dr. Alecsandru Ionescu


Dr Ionescu, pourquoi avez-vous mené cette étude ?

Dr Ionescu : J’ai entendu parler de la « cicatrisation ouverte » du Dr Georg Taffet et je l’ai mise en œuvre dans ma pratique depuis 2007. En 2013, j’ai commencé à donner des conférences sur des procédures minimalement invasives, y compris le concept de « cicatrisation ouverte ».

Comme le sujet n’était pas bien documenté dans la littérature à l’époque, j’ai décidé d’entreprendre une étude qui est devenue plus tard la base de ma recherche doctorale. L’étude rapportée dans cet article fait partie de cette étude clinique à long terme.


Qu’est-ce que la « cicatrisation ouverte » ? Quels sont les avantages cliniques de cette approche ?

Dr Ionescu : La « cicatrisation ouverte » est une procédure minimalement invasive, basée sur le concept biologique de protection du périoste en évitant les incisions du périoste et les lambeaux.

En plus d’être une barrière, le périoste est un réservoir de cellules ostéogéniques mésenchymateuses, donc un facteur clé pour la régénération d’os nouveau.  Les principaux avantages cliniques de l’approche de « cicatrisation ouverte » sont :

  • Préservation de l’alvéole donc moins de remodelage osseux.
  • Meilleur résultat esthétique du fait de l’absence d’incision.
  • Meilleure qualité de la cicatrisation des tissus mous car la vascularisation à l’interface os-périoste n’est pas interrompue.
  • Préservation de la gencive attachée (idéale à la fois dans la zone esthétique et sur les crêtes latérales) car elle respecte la largeur biologique.

Pour résumer, dans la « cicatrisation ouverte », nous limitons l’incidence des complications en préservant l’architecture 3D des tissus mous et durs, en évitant les augmentations osseuses multiples ou la chirurgie muco-gingivale.

Et les avantages pour les patients ?

Dr Ionescu : Le confort per et post-opératoire est l’avantage immédiat de l’approche « cicatrisation ouverte » pour les patients, et donc également pour nous. Elle réduit la morbidité liée à l’élévation des lambeaux muco-périostés, au prélèvement de tissu autologue et aux augmentations étendues.

Par conséquent, l’œdème post-opératoire et la douleur sont limités, la cicatrisation est la plupart du temps sans complications, et les conditions cliniques sont idéales pour la chirurgie sans lambeaux à visée implantaire.

Cependant, il est fondamental que les patients respectent les indications exactes et les visites de suivi qui font partie du protocole.


Quelle conclusion, concernant l’utilisation de Geistlich Bio-Gide®, tirez-vous de votre étude ?

Dr Ionescu : De tous les biomatériaux inclus dans l’étude, les résultats cliniques et la préservation osseuse les plus prévisibles ont été obtenus avec Geistlich Bio-Gide® associée à Geistlich Bio-Oss®.

Geistlich Bio-Gide® a la capacité de protéger la plaie pendant la phase de cicatrisation, jusqu’à la cicatrisation complète de 2nde intention. Pour nous, ces biomatériaux sont le Gold Standard de l’approche « cicatrisation ouverte ».


Comment vos résultats pourraient-ils avoir un impact sur la pratique quotidienne d’un confrère ?

Dr Ionescu : Les résultats de cette étude confirment qu’on peut faire confiance aux mécanismes biologiques impliqués dans l’approche «cicatrisation ouverte».

La «cicatrisation ouverte» est une approche simple qui peut apporter beaucoup si on la comprend. Elle permet une cicatrisation sans complications et la formation favorable d’os tout en évitant les complications possibles en cas de lambeaux étendus.

Ce protocole réduit également le nombre d’interventions, la quantité de biomatériaux utilisés, le temps total du traitement, et donc réduit implicitement les coûts associés. Et comme indiqué précédemment, le confort et la confiance du patient et de l’équipe du cabinet y sont liés.


Cette « cicatrisation ouverte » est-elle réservée exclusivement aux chirurgiens expérimentés ? Quel est votre conseil pour les débutants ?

Dr Ionescu : La « cicatrisation ouverte » est une approche prévisible et simple qui est basée sur des considérations biologiques. Si le protocole est suivi correctement, il constitue une alternative thérapeutique utilisable dans tous les cabinets dentaires.

Les chirurgiens expérimentés et les débutants peuvent bénéficier de ce protocole et obtenir des résultats exceptionnels en suivant exactement les étapes. 

Un conseil pour les débutants : quand il s’agit de respecter la biologie, les extractions rapides et les gestes précipités ne font pas de grands chirurgiens.

Il faut respecter le bon tempo pendant la chirurgie et prendre le temps pour réaliser une extraction atraumatique et une suture continue sans tension.  Vous en aurez la satisfaction par la suite...

Votre commentaire

Oui, je confirme avoir lu et compris les conditions relatives à la Protection des Données et je les accepte.